ok go – inventeur de clips de génie – hauts en couleurs

mars 31, 2010 § Poster un commentaire

ok go - clips créatifs

Si vous ne connaissez pas ok go le  groupe de pop rock américaine, il va être temps de vous y mettre.. Non pas que leur musique me transcende au plus haut point, bien qu’elle ne soit pas désagréable aux oreilles. Mais là n »est pas le sujet du jour. (je viens juste de découvrir la groupe – difficile donc d’y émettre un avis construit -pour le moment..)

Si je vous présente ce groupe sur etatdefait, c’est pour l’originalité de leurs clips. En effet, ces gaillards usent et abusent de nouvelles technos et autres mécanismes de fonctions pour pimenter et aciduler leurs vidéos. C’est original – frais et vraiment coloré.

Par exemple, le clip « This too shall pass » a été mis en place en collaboration avec une vingtaine d’ingénieur pour construire une gigantesque machine à chaine – inspiration dominos où effet papillon – dans un hangar aménagé spécialement pour l’occasion.  Le clip est très visuel et rempli de petits détails ( les pochettes de CD du début de clip..). Je vous laisse zieuté parce que là, tant de mécanismes, c’est du grand beau et ça fait du bien.

D’autres clips existent aussi comme celui de la chanson WTF qui est visuellement très abouti.

on ze web :

interviex du groupe ok go
making of du clip this too shall pass

Publicités

Dans la peau d’un Google car…

mars 26, 2010 § Poster un commentaire

une vraie fausse google concept car

Le ffff.at ou Free Art and Technology lab est un groupe militant qui vise à enrichir le domaine public par le biais de la convergence entre recherche scientifique, technologies, moyens de communications et idées nouvelles. Et ce sont ces petits gars qui nous proposent aujourd’hui de nous apprendre à customiser sa voiture à la manière d’un véhicule de Google Street.

Dans la peau d’un géant.

Les vidéos le démontrent, le FAT s’amuse bien dans la peau du géant de Mountainview. Car les oiseaux libres et rares du FAT ne sont pas vraiment en osmose avec l’idée d’un monopole glouton régit par un géant de la recherche et du tri de l’information (alias Google). Donc pour crier leur désaccord, ils militent – et le font d’une façon plutôt particulière….

Pimp my ride

Vous trouverez ainsi sur l’article suivant l‘itinéraire complet pour upgrader votre véhicule.

L'équipe du FAT

Alors comme les ptits gars du FAT disent « HAVE FUN AND DRIVE CARREFULLY »

on ze web : http://fffff.at/google-street-view-car/

We are the robots..

mars 25, 2010 § Poster un commentaire

stats monkey - robots journalistes
Il y a quelques semaines de cela, je découvrais un article du monde expliquant l’aboutissement des recherches en matières de robotique – par deux étudiants qui présentaient leurs projets aboutis de robots journalistes. Et là, je me suis dit : Ohh pinaise ! des robots qui écrivent à ta place ! C’est fort tout de même…

En effet ces deux étudiants avaient réussi à mettre en place un algorithme qui, s’inspirant des dépêches AFP reprenaient des chroniques sportives avec la même précision que celles dont un journaliste quidam pourraient en faire l’objet. (je n’ai rien contre les quidams, bien au contraire mais disons qu’ils n’ont toujours pas fait de robots saccomano…).

Ce logiciel, portant le nom de « Stats Monkey » fonctionne de la manière suivante :  « il suffit qu’un humain lui indique quel match il doit couvrir. Une fois lancé, il travaille automatiquement de A à Z. Il commence par télécharger les tableaux chiffrés publiés par les sites Web des ligues de base-ball, et collecte les données brutes : score minute par minute, actions individuelles, stratégies collectives, incidents… Puis il classe cette masse d’informations et reconstruit le déroulé du match en langage informatique. Ensuite, il va puiser son vocabulaire dans une base de données contenant une liste de phrases, d’expressions toutes faites, de figures de style et de mots-clés revenant fréquemment dans la presse sportive. Il va alors rédiger un article, sans fautes de grammaire ni d’orthographe. »

Le logiciel semble même utiliser des variations d’expressions ( ce que l’on appelle content spinning en référencement) afin de mieux flouter l’impression humaine qui peut se dégager à la lecture d’un tel article. Bref.. je me suis dit, un nouvel ère s’ouvre à nous..

Et quelques jours plus tard, je tombe cet article traitant de nouvelles formes de robots – les robots photographes.  Et là on arrive à un niveau encore un peu plus élevé. Le robot peut se déplacer, prendre des notes (via le clavier intégré..) prendre des photos si si il voit une alerte sur son tableau de bord.. la totale quoi !  Bon cela ne reste qu’à un niveau évidemment primaire mais tout de même. L’article explique que ce genre de robots pourraient être envoyé sur des zones dangereuses telle que des zones de guerres – donc cela nous donne des robots reporter autonomes..

Evidemment, je ne m’éternise pas sur ces logiciels capables de concevoir des critiques cinés automatiquement en compilant les articles et réactions les plus populaires du web..

Bref…l »ingenierie a encore de beaux jours devant elle – A quand les robots artistes ?

En attendant, je vous invite à vous mettre dans l’ambiance, certains avaient sentit le changement il y a déjà bien longtemps..

on ze web :
Robot Journalist Takes Pictures, Asks Questions, Publishes Online
Virtual News Cast – Are Any Journalists Safe From Automation? (videos)
L’ère des robots-journalistes

souriez - vous êtes piégés

Deleted images – The junkyard of Art

mars 23, 2010 § Poster un commentaire

Deleted images est un site de partage de photos ratées… Si le concept peut paraitre étrange voir absurde au premier abord, le résultat reste des plus surprenants. Voilà un site simple plutôt joli et que personnellement j’aime beaucoup..

the art of Junkyard

Ce projet regroupe ainsi toutes sortes d’images volées, pas/peu/mal cadrées, floutées et néanmoins disponibles et visibles gratuitement.  Si certaines de ces photos sont au premier abord sans réel intérêt, nombres d’entres elles se révèlent être plutôt jolies voir carrément artistiques avec une vrai « touche ratée ». Je dois avouer ne pas savoir où va le projet et je n’ai pas vraiment d’info sur son propiétaire, mais la seule chose dont je peux témoigner, c’est que je suis jaloux de ne pas avoir eu cette idée en premier..

Pour conclure, je dirais simplement que les les ratés on encore de beaux jours devant eux…  🙂

on ze web : http://www.deletedimages.com/
On ze twitterhttp://twitter.com/deletedimages

La machine à reproduire ou projet rep-rap.

mars 19, 2010 § Poster un commentaire

rep rap

Adrian Bowyer, sorte de Géo Trouvetou du XXIème siècle a inventé une machine à « tuer le capitalisme ».

Ce projet s’apelle le « rep-rap project » et utilise des modélisations par ordinateurs afin de créer des objets chez soi et automatiquement. Ainsi, une machine suffirait alors pour concevoir toutes sortes d’objets domotiques ou de déco pour chez soi. Fini les courses chez Casa…

Bonjour, my name is Adrian, nice to meet you

Le rep – rap : Oui, mais…

Quand je vois un tel projet, je me dis super ! Mais, je me pose la question du  comment trouve t’on la matière première pour concevoir de tels objets..?  Si je m’imagine le tout, il faudrait que l’on stocke les matériaux nécessaires à la construction de ces objets.. Bon c’est pas dans mon 12m² parisien que je vais pouvoir me payer cet engin. Mais cela reste tout de même une riche idée…

Mais, je dois admettre que l’utilisation de cette machine à procréer des artefacts du quotidien peut s’avérer redoutable dans le cas d’objet jetables ( ex : cuillères en plastiques un peu design). Si l’on voit encore plus loin, cela peut même faire naître tout un type de nouvelles vocations. Des designers en herbe pourraient surgir de n’importe quel coins de la toile par exemple.

Bref la course aux technologies innovantes est loin d’être terminée, reste à savoir si Géo trouvera chaussure à son pied.

on ze web :
source – blog tech 2020http://www.blog-ericssonfrance.com/2010/03/adrian-bowyer-telechargez-vous-meme-des-objets-en-3d
wikipedia vous en dit plus : http://en.wikipedia.org/wiki/RepRap_Project

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de mars, 2010 à Etat des faits.