Etre artiste selon Seth Godin – Linchpin

avril 8, 2010 § Poster un commentaire

Seth Godin  sort bientôt un nouveau bouquin qui s’appelera « Linchpin ». Linchpin signifie littéralement « pivot » le slogan de ce dernier livre est « êtes-vous indispensable »

Je n’ai pas encore lu ce bouquin, je vous propose en attendant la traduction de consulter l’interview dans laquelle il explique la genèse, le pourquoi et le fond de son ouvrage. L’entretien se compose en trois parties très intéressantes. C’est frais, c’est profond, c’est bonheur !

linchpin

Il explique dans ce premier interlude qu’auparavant, durant l’ère industriel, la société se divisait en 2. Les élites qui gouvernent ( Chefs d’entreprises, ump..) et les employés qui travaillent selon un cahier des charges bien défini. Ces derniers  doivent se conforter au règlement et ne pas dépasser les limites du jeu, de leurs postes, sous peine de se faire gouailler, soit par une direction peu souple, soit pas les autres employés. Bon tout cela reste schématique, mais on ne peut nier qu’il y a du vrai . En bref, l’ère industrielle amène le conformisme.

Malgré ces deux catégories, Seth nous interpelle sur une troisième en devenir (l’objet de son bouquin). En effet, le système ne fonctionnerait plus (vraiment !?).  Ce sont ces « troisièmes gens » qui ne suivent pas les règles (logique d’auto-entrepreneur) qui amène de la plus value. Ces troisième classe n’aiment pas l’immobilisme. Est-ce là ce que Nietzsche qualifiait de « surhomme », à nos amis philosophes – je crie au secours car je ne le sais pas.

C’est ainsi que Zarathoustra dit :
« Et la vie elle-même m’a dit ce secret : « Vois, dit-elle, je suis ce qui doit toujours se surmonter soi-même. » » – Nietzsche

Si les règles du jeu sont tronquées – autant en changer..

En effet, auparavant, nous travaillions dur (ou pas..) dans une entreprise contre un salaire et nous étions payés pour ça (ex : 10€/h pour faire 10 paires de pompes à la main) pendant que la direction, maitresse des lieux, engendraient, de son côté bien davantage (ex :30€/h pour que ce mm employé dirige la machine pour qu’elle fasse 30 paires de pompes dans le mm laps de temps) : résultat : plus de godasses pour autant d’employés – donc des marges bénéficiaires sans plus d’employés.

Maintenant, avec internet (pour les presta de services du moins) et selon Seth (où ce que j’en ai compris) nous pouvons faire la même chose de chez nous sans intermédiaires car les règles du jeu évoluent.. (ex : que je fasse du référencement pour mon employeur ou de chez moi revient au mm sauf que je reste plus libre le dernier cas échéant).  Mais ce qu’il fait surtout retenir est que devenir linchpin  – c’est une implication bénéficiaire pour celui qui pratique cette philosophie .

Ma vie, mon oeuvre…

ma vie, mon oeuvre
Puis Seth, définit et nous invitent parallèlement à évoluer tel des artistes, avec la même générosité. En effet, « est artiste toutes personnes qui décident de ne pas suivre les règles en cours qu’on souhaitent lui imposer ». Et là apparait une définition de l’art auquel je n’avais jamais songé (où alors pas suffisamment). L’acte de création surviendrait à travers la choix de ne pas faire comme les autres. Voilà qui est intéressant… Puis le concept s’étend à tout les domaines professionnels.

Et c’est lorsque que l’on décide d’être différent que nous devenons véritablement indispensable (aux yeux des autres j’entends), car nous dictons nos règles du jeu (et nous n’avons pas le choix puisque ca n’engage plus que nous). Seth nous enseigne quelque part que la générosité d’être soi et le fait de s’assumer en tant que tel peut nous être bénéfique.  Pour le coup il me rappelle ces philosophes grecs à la morale très poussée qui nous invitent à se prendre en charge –

manuel d'epictète

 » N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites, décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux – Epictète »
Et pendant qu’Adam Smith – l’économiste – nous explique la théorie de la main invisible par laquelle, si un individu n’agit que pour ses propres intérêts et sa propre sécurité, il risque d’agir sans s’en rendre compte pour le bien de la société à plus long terme.

[…]Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d’une manière bien plus efficace pour l’intérêt de la société, que s’il avait réellement pour but d’y travailler – A.SMITH[…] en savoir plus

Seth Godin – l’humaniste lui rétorque que nous devons agir selon la manière d’un artiste et concevoir notre vie professionnelle comme une œuvre à part entière, d’où l’acte de générosité, chercher avant tout à se rendre disponible, ce qui nous attira une plus value future.. Il voit cet engagement comme un opportunité.

Bon cela reste à vérifier, je vais de toutes façon acheter ce bouquin quand il sort.. je viens de me faire lourder pour un entretien à Marseille, et je souhaite de devenir Pivot 🙂 En attendant vous pouvez me commander des oeuvres – ca me paiera les pattes…

La prochaine partie, c’est bientôt.. ( à suivre …)

Je vous laisse regarder (et traduire) cette première partie en attendant la seconde.

on ze web :

sethgodin’s blog

une critique bien construite sur linchpin

Publicités

Tagué :, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Etre artiste selon Seth Godin – Linchpin à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :