Votre billet n’est pas composté

avril 25, 2010 § Poster un commentaire

Lors d’une transhumance de contrôleur dans le train direction Paris, transhumance réglementaire, un diffèrent oppose deux types bien différents. Le premier – à l’accent prononcé – refuse refuse de payer l’addition tendue par le le second, uniforme déféré vérifiant les billets.

– Votre billet n’est pas composté.
-heyy, la machine… elle marche pas
– Votre billet n’est pas composté monsieur, il faut un billet composté monsieur.
– heeyyy la machine… le billet..

S’ensuit alors litanies pour savoir de qui aura raison où tort, un bric à brac de mots et d’arguments tordus, réglementés, invendus en quelques sortes mais avec un goût de déjà vu – de déjà vécu…

Le ton monte tandis que le sens de la conversation descends et je regarde la scène et note tout ce texte sur un calepin… Pourquoi, je ne le sais toujours pas.

Le topo patatraque et le képi s’échauffe : Bon monsieur, c’est bien simple sinon c’est 64 euros demain.. !  C’est dommage – ce mec qui contrôle n’est pas semble t’il pas foncièrement méchant où malhonnête, c’est certainement le genre de gars qui fait ce qu’il fait par qu’il doit bien faire quelque chose, pas non plus du genre arrangeant mais disons qu’il fait son boulot du mieux qu’il le peut – sale boulot par ailleurs… Un type qui doit chercher à faire rentrer du flouze et le type à l’accent lui ne lâche pas prise – même s’échauffe à son tour et quelques paroles incomprises sorte de sa bouche. Puis il dit

– Appelez-moi votre responsable !

Les voyageurs commencent à se retourner tandis que « mister control » sent qu’il perd du terrain – il n’est pas crédible dans son rôle – ses  souliers sont surement trop grand. Après avoir tenter une approche  – raisonner et composter le billet du dit clandestins (pour qu’au moins il ne le réutilise pas la prochaine fois) – Il décide ayant l’air de moins en moins convaincant auprès de son nouvel auditoire que forme la masse de gens retournés vers la scène –  de clore le débat et d’invoquer un «  je vous laisse réfléchir et reviens vous voir »

PROCHAIN ARRET CREIL : le type se lève maugréant puis s’en va. Le contrôleur n’est jamais revenu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Votre billet n’est pas composté à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :