Utopies et vanités..

septembre 11, 2010 § 1 commentaire

je lis ce mois-çi le manière de voir consacrés aux utopies, et j’avoue que j’y apprends énormément de choses. je vais donc essayer de résumer mes pensées via ce premier post.

utopie_1284215376937 by nLif

utopie_1284215376937 by nLif

Tout d’abord que nous sommes passés, sans forcément nous en apercevoir, d’une utopie de société dites sociale, vers une utopie technologique. Et l’enjeu est de taille.  Croyez-moi !

l’utopie sociale – c’est quoi ?

l’utopie sociale, c’est tout simplement une société rêvée qui tends vers plus de solidarité. tendre la main aux plus nécessiteux, qui aide les travailleurs les plus précaires en priorité (les jeunes – les vieux – les galériens). Une société dont l’économie est régulée et chapeautée par des entités publiques nous permets d’avoir une vision plus sereine de l’avenir et qui nous laissera le temps et les moyens de penser aux autres avant de ne penser « qu’à soi et à son petit confort ». Cela nous a amené de nombreux acquis sociaux (la révolution française était une utopie sociale n’est-ce pas ?). Simplement, les années ont passés et les rêves petits à petits se sont effrités, l’utopie sociale par la voie du consumérisme et l’arrivée du capitalisme, nous à donné en plein dans le museau l’utopie consumériste puis technologique.

l’utopie technologique

En effet, la société nouvelle guidée par la performance, la production et « l’économie pur et parfaite » – modèle mathématique de l’économie bien souvent soutenu par les politiques les grandes de ce monde et les économistes – est apparue pour de bon après la seconde guerre mondiale – et s’est accélérée après la chute du mur de Berlin. Et de là, nouvelle société -mais plus d’utopie sociale car début massifs des privatisation est surtout du « chacun pour moi ». Ainsi, la technologie évoluant au fil de l’eau de manières de plus en plus rapide (par la production puis de l’information) nous nous sommes vite retrouvé face à une utopie technologique en puissance. Utopie dans laquelle les machines nous remplaceraient pour améliorer la productivité et donc soutenir la charge de travail dans le but de changer le monde et de nous faciliter la vie (un peu comme les OGM qui vantent la fin de la faim dans le monde..). Seulement, la machine capitaliste étant ancrée dans nos gènes, nous nous retrouvons à vouloir continuer à consommer toujours plus ( toujours plus de pouvoir d’achat) pour se sentir exister. Ainsi, que faire ?

Faire confiance à la technologie qui ne solutionnera inévitablement pas nos problèmes.?

La science sans conscience n’est-t’elle que ruine de l’âme ?

Publicités

Tagué :, , , ,

§ Une réponse à Utopies et vanités..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Utopies et vanités.. à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :