Perdre ses clefs à Paris en pleine nuit

octobre 16, 2010 § Poster un commentaire

La nuit dernière, je livre une affiche lacérée, super ! Bonne soirée, rigolade etc..  Sauf que vient l’heure de rentrer.  Là il pleut. Je chop un vélib, jusque chez moi 30 minutes sous la pluie.. arrivé dans le corridor et face à  la porte – je vérifie mes poches et la bosse que j’avais machinalement sentit sur mon pantalon n’était rien d’autre qu’un vieux mouchoir usagé. classe… Bref j’attends une demi heure – je ne sèche pas vraiment et je repars au galop sur mon vélib –  tel un Gérard Lambert sur sa mobylette. J’arrive chez mon amie, je cherche les clefs réveille la moitié des invités que dalle…

Je dors deux heures environ,  les paupières à demi-closes puis je prends le métro et retourne chez moi – sonne cette fois chez le gardien – qui m’ouvre. Je remonte dans mon pigeonnier. La clé était sur la porte et la porte fermée à clef.

moralité ? : Tu peux te démener jours et nuits pour un projet – si tu oublies tes clefs tu dormiras dehors.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Perdre ses clefs à Paris en pleine nuit à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :