Et si la gentillesse devenait à la mode ?

novembre 10, 2010 § Poster un commentaire

Les réseaux sociaux nous amènent à penser la relation à l’autre autrement. Entrer en relation est de plus en plus important dans une société interconnectée – encore faut-il savoir le faire de façon authentique. Je ne souhaite pas vous apprendre à entamer la conversation avec votre voisin de palier (chacun ses problèmes 😉 ) mais tenter d’apporter ma réflexion personnelle sur le sujet.

L’économie du don.

Ces temps-ci, de nombreux ouvrages et tribunes traitent de le sujet – que ce soit du don de soit – Linchpin de Seth Godin – ou des répercussions engendrées par l’effet positif de la générosité – l’effet whuffie de Tara Hunt (que je commence). Ces deux ouvrages annoncent un changement sociologique et humain  majeur car ils traitent du bienfait d’être généreux dans notre époque actuelle que l’on qualifie souvent d’individualiste.

covoiturage

Tout le monde s’y met alors..?

Même le magazine gratuit de Mac Donald (qui n’est pas si mauvais à bien y regarder – le magazine..) y consacre un article en trois pages intitulé « la revanche des gentils » dans lequel pleins d’exemples y sont répertoriés sur les signaux faibles qui nous rappellent qu’être gentil sera synonyme d’être écouté dans un futur proche ( si ce n’est pas déjà le cas maintenant..) – cela nous rapproche de l’idée de permission marketing en fait.

ps : d’ailleurs, j’offre un sunday gratos à qui va à celui de Saint Lazare dans les prochains jours. (faut en prendre pour plus de 6€40 quand mm c’est inscrit sur le ticket. ) – pis c’est l’occasion de discuter.

Bref, plus nous donnons – plus nous recevons dans ce genre d’échange. Pour avoir pratiqué le couchsurfing plusieurs fois, je témoigne – généralement, ca fonctionne – le covoiturage aussi.

covoiturage2

Faut croire que c’est la crise financière et le cynisme de nos corporations du siècle dernier qui nous amènent à repenser le problème de nos sociétés et notre façon de vivre.  Nous avons besoin de solidarité – c’est un fait.

Et les communauté dans tous ça ?

Alors gérer une communauté en ligne ne serait-ce pas un peu tout ça ? Être gentil – attentif – mettre de côté ce penchant vénal et froid qu’à toute compagnie à but lucratif – et qui agace profondément le consommateur – type rouleau compresseur vous voyez ?

Je crois que c’est ce que les gens attendent d’un bon community manager – qu’il soit la pour les gens qui aiment ce produit – pas pour le produit.

Pas facile bien entendu de composer cette partition avec la réalité économique actuelle, mais je prends le pari (et bien d’autres l’ont fait avant moi) qu’une entreprise sachant repenser cette question – c’est banco pour les années à venir.

Mais il s’agit alors de tout remettre à plat – ne plus penser baratin publicitaire et paillettes mais bien rentrer dans une logique commune avec le client – réussir le pari d’emmener ses membres avec soi.

« On dirait une image de pub, une de celles qui font croire au bonheur… » – Mano Solo

covoiturage3

Comment faire alors ?

Je crois qu’on est condamné à faire ce que l’on aime vraiment et de commencer à s’investir dans un projet dans lequel on crois. Je crois que l’heure est à l’introspection collective. Non seulement pour tout un chacun mais aussi pour les entreprises qui vont devoir se repenser profondément par les temps qui court et cette fois seul les plus authentiques  survivront.

 


Publicités

Tagué :, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Et si la gentillesse devenait à la mode ? à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :