la longue flottaison des medias sociaux – le seo évolue !

décembre 21, 2010 § 2 Commentaires

j'ai des amis

Depuis peu, nous voyons s’intéresser les « marketeux sociaux » au b2b. Et oui, le marché semble mûr. Après ce que j’appelle la longue flottaison des médias sociaux b2c, nous voilà confronter à des choses plus concrètes, plus business en fin de compte.

J’ai l’impression que l‘on – c’est à dire la blogosphère – les agences, les conversations…. – reviennent tout doucement vers des stratégies de webmarketing au sens stratégies de communication globale. C’est à dire, des stratégies plus complètes, plus chiffrables que les simples pages Facebook et leurs nombres de fans. les « kpi » changent et le SEO revient en force –   Si si je vous jure Fred Cavazza en parle sur son blog !

Le SEO revient dans la place – mais en plus complexe

Pour avoir bosser dans le référencement naturel, je pense que c’est un atout non négligeable de pouvoir chiffrer ce genre de données SEO et d’en connaître les rouages, les intérêts, les valeurs–  de connaitre Google analytics, les métrics SEO à mettre en parallèle avec les stratégies de community management pour pouvoir tirer des conclusions.

Bref je sens que le vent tourne Il me semble que l’on comprends davantage ces outils sociaux, qu’on les appréhende mieux et qu’on les remets à leur place initiale, c’est à dire – à leur place d’outils et pas de stratège. Bref.. je pense que c’est une bonne nouvelle.

Je pense aussi que la meilleure solution n’est pas un community manager sachant tout faire, mais un community manager sachant s’adapter et pouvant travailler de biais avec un référenceur – profil spécialiste des stats. Pour avoir partager cette expérience – mon ancien collègue (et chef) était un profil de statisticien et cela ca fonctionnait plutôt bien.

Le couple référenceur et community manager.

starsky-hutch-starsky-hutch

c'est beau le travail d'équipe..

Il est difficile d’être au four et au moulin et je pense que les agences de référencement ont tout intérêt à embaucher « rapido » des community manager inventifs si elles ne veulent pas louper le virage du b2b par exemple..

Car, si ce ne sont pas les même métiers, il est probable que les outils de mesures soient les mêmes (les fameux metrics).

En effet, si l’on considère le community management comme une discipline à part (ce qui est très prétentieux d’une part et faux de l’autre…) on peut lui attribuer des metrics imaginaires.. mais si l’on attribue des métrics SEO ( mots clés – nombre de liens externes  etc.. ) et que l’on s’inscrit dans une stratégie de référencement plus concrète sans passer par le critère d’influence.. si chères à tant de gens sur le 2.0..

Les moteurs de recherches prennent en compte les plates-formes dites sociales.

A en croire cet article sur les pratiques qu’ont les moteurs de recherche à utiliser Facebook et Twitter. Les agences  de seo ne peuvent se passer de community manager. En effet, les moteurs de recherches prennent désormais en compte les backlinks de Facebook et Twitter. Cela prouve que pour booster son placement sur les moteurs, il est indispensable d’apparaitre surles médias sociaux. Et cela passe par un travail de community management et de RP digitales (entres autres…).

Your Social Media Strategy Won’t Save You

décembre 20, 2010 § 1 commentaire

Your Social Media Strategy Won't Save You

Cette présentation proposée par Tara HUNT auteur du bouquin « l’effet Whuffie » – nous rappelle que ce ne sont pas les médias sociaux qui vont vous sauver si votre marque et nous fait prendre un recul certain sur le 2.0.

En effet les médias sociaux s’inscrivent dans une stratégie de communication globale et ne sont pas une révolution si la marque ne se soucie guère de ses consomateurs. Il s’agit ‘avoir des choses choses à dire et de motiver l’implication autour de la marque. Se mettre à la place du client, lui rendre services et ne pas courir après les chiffres et l’hypothétique ROI. (qui n’existe pas en matière de médias sociaux.)

Au lieu de chercher à « influencer les influenceurs »,d il s’agit de toucher son public et de le rendre enthousiaste – échanger avec lui.

les médias sociaux ne se résument pas à Facebook ou Twitter – alors être présent sur ces plates-formes ne vous aidera pas davantage si vous ne vous y êtes pas préparés correctement.

Bref une présentation pleins de bon tuyaux !

Your Social Media Strategy Won't Save You

bonne lecture !

et merci @Cedric Deniaud pour cette trouvaille

La cas Carglass.. absent des médias sociaux

décembre 16, 2010 § Poster un commentaire

Avec un titre pareil , je devrais un pic d’audience monstrueux n’est-ce pas..

Tout le monde où presque connait la pub Carglass répare Carglass.. LA FERME !! Bon je crois quoi tout le monde la connait.

Mais que fait Carglass sur les réseaux sociaux?

Rien – En regardant rapidement le cas Carglass (je n’en m’en lasserait jamais..) n’est pas ultra populaire sur Facebook – ils sont tout du moins l’objet de blagues foireuses.

Facebook carglass

Pas de page Facebook dédiée ni gérée par la marque  – juste des fans qui se moquent des campagnes publicitaires – Au regard des groupes – je pense d’ailleurs que Olivier de Carglass est la personne la plus recherchée derrière Julian ASSANGE. Carglass est en roue libre quoi

Pas de blogs – ni plates-formes communautaires..

Dommage car leur concept est au moins aussi drôle qu’il n’est agaçant et je pense qu’avec un peu de finesse et d’humour – la mayonnaise peut vraiment prendre sur les médias sociaux.

Carglass makes me laugh

Pleins de choses sont à inventer dans ce domaine – géolocalisation – témoignage.. bref la sauce quoi !

Si Tu me lis Olivier de Carglass – sache que j peux travailler pour toi !

Le community management et le B to B – quelques pistes

décembre 15, 2010 § Poster un commentaire

 

Le community management a eu le vent en poupe cette année et c’est peu dire que cette discipline s’est popularisée à grande échelle. Néanmoins le secteur du B to B semble être encore un peu frigide face à cette évolution des technologies et des mentalités. Car on ne cesse de nous rabacher que le CM, c’est une mentalité nouvelle, qu’il faut jeter au feu ses vieux principes – que ce n’est pas de la pub mais quelque chose d’autre de plus « authentique ».. – que c’est fun et surtout indispensable – mais lorsque la marque est spécialisée dans la photocopie – ce n’est pas si simple d’en faire parler les autres et de rendre remarquable sa marque. Bah oui ! Ca ne fait pas rêver tout le monde Essayons de trouver quelques pistes…

canon-medias sociaux - communauté - blabla

Quel est l’intérêt d’une communauté pour une marque B to B ?

Une communauté, c’est avant tout un canal de communication privilégié entre la marque et ses utilisateurs. Lorsqu’il s’agit de s’adresser à des fans de chaussures – on en conçoit assez facilement l’intérêt. Lorsqu’il s’agit de s’adresser à des professionnels en cravate où à des ingénieurs qui n’ont pas le temps de surfer sur Facebook (ou pas le droit car leur compte est bloqué par cette même ets…)- il s’agit de bien préparer son discours et de veiller à maintenir ses engagements et surtout d’être utile.

Fort heureusement, il n’y a pas que Facebook et il existe pleins d’autres biais à utiliser comme vecteurs d’innovations pour une marque B to B.

La communication interne – c’est joli chez vous.

On l’a déjà répété notamment dans ce post sur l’Oréalla communication interne semble prendre une part importante dans une stratégie de community management. Et particulièrement chez une marque B to B. Pourquoi ? Car une communauté se commence en interne et les meilleurs vecteurs de l’entreprise seront les employés satisfaits et convaincus que leur rôle est ici – maintenant je ne travaille pas au service communication interne de France Télécom – il est vrai que l’entreprise à tout intérêt à faire de vrais efforts pour choyer ses employés en interne pour éviter le retour du bâton au sein même de la communauté – par les temps qui courent c’est pas toujours gagner d’avance.

canon-irc-2380i-photocopieuse-couleur communauté

Laissons s’exprimer les experts sur leurs sujets de prédilection / l’art de la délégation

En effet, qui mieux que les employés peuvent vendre et parler de leurs produits que ceux qui le fabriquent. Il est certes assez facile de parler des produits skittles où de baratiner sur de l’oasis, mais bien plus difficile d’improviser une sérénade sur un composant technique d’un airbus A 320 vous ne croyez-pas ?

Laisser s’exprimer les experts vous évitera de dire une absurdité sur un champ technique que vous ne maitrisez guère – difficile de s’improviser expert en fission nucléaire. Bien sur – on peut toujours partager des articles sur le sujet ou orienter les potentiels clients vers les bonnes personnes – mais l’improvisation scientifique reste à proscrire – à mon avis…

Profitez de la communauté et faites découvrir vos méthodes de travail.

Faire découvrir son métier, la réalité du terrain, les contraintes, ce qui fait de vous une star. Un client préférera la transparence plutôt que l’obscurité.Il sera plus compréhensif avec un client sincère qui lui explique et lui fait partager des choses, des expériences plutôt qu’avec un client qui se dit le meilleur et qui ne lui enseigne rien.

Voilà c’est une ébauche sur le sujet – l’affaire est à suivre …

 

Photocopieuse Aime besoin amis

Résumons un peu l’affaire Wikileaks

décembre 10, 2010 § 2 Commentaires

Wikileaks et Julian Assange ont créés un vrai chaos démocratique ainsi qu’une bulle médiatique ces derniers jours. Il suffit de voir la courbe de Google insight qui évalue les tendances des recherches des internautes pour se persuader que l’histoire passionne les foules.

Google Tendances des recherches - Recherche sur le Web - intérêt pour assange - Dans tous les pays, Les 30 derniers jours_1292000632675

Courbe de recherche sur le terme "assange" - Google insight tendances de recherche

Mais qu’en est il de cette affaire au juste ? De quoi s’agit il ? De viol / d’intérêts diplomatiques / de course poursuite ?

J’avoue avoir lu/vu pas mal de choses ces derniers temps sur le sujet d’où l’idée de publier un résumé – récital des vidéos et articles qui me semblent le mieux résumer et évoquer la situation afin que chacun y voit plus clair. (et me donne son opinion ?)

Il s’agit avant tout de liberté : en effet, alors que  certains dénoncent une atteinte claire à la liberté de la presse et de l’information  d’autres évoquent déjà le début en fanfare de la première cyber-guerre. Et si pour certains, Julian ASSANGE n’est qu’un terroriste violeur, d’autres voient en lui un héros des temps nouveaux.

wikileaks_article

Mais alors … Wikileaks c’est quoi ?

Wikileaks est un organe qui plaide en faveur de la transparence et qui lutte contre les secrets de polichinelles de nos diplomates. Le scandale de Wikileaks intervient après avoir mis a disposition aux journalistes des images de la guerre en Irak, de l’affaire Dutroux et depuis quelques jours des infos classées secrets défenses par le Pentagone.

Soyons clair – Wikileaks ne divulgue pas ses informations à n’importe qui dans le but de faire le buzz et de créer le plus de bruits médiatique possible. Wikileaks réponds aux besoins journalistiques en divulguant des affaires classées secrets défenses (pour certaines) et et les upload sur un site wiki puis les diffuse au compte-goutte. En d’autres termes, Wikileaks surveille les dirigeants et leurs complots (chose que personne ne faisait auparavant)

Mais Laissons Julian Assange présenter lui même son combat – dernièrement au Ted de l’été dernier le 16 juillet (la vidéo est sous titrée en français) :

Why the world needs Wikileaks ?

la liberté de l’information en jeu et le futur d’Internet

D’autres pensent que c’est la liberté de la presse et plus globalement le futur d’internet qui est en jeu en ce moment. EN effet, Julian ASSANGE vit en ce moment un terrible course poursuite

Pour simple rappel non exhaustifs des faits Julian Assange a été victime de :

  • Coupure de sa carte Visa et fermeture de son compte Paypal
  • Fermeture de son compte en suisse
  • Extradition de Suède pour un viol « supposé » – qui est en fait une interprétation suédoise de la notion de viol ce qui n’est en fait que du sexe sans préservatif(cf vidéo plus bas)
  • Fermeture du compte de son hébergeur OVH sous ordre d’Eric BESSON – haut fonctionnaire ragoutant.
  • etc.. j’en ai surement oublié  d’autres..

l’idée que je souhaite transmettre ici – c’est – comme l’évoque P.CHAPAZ qu’il y a bien une tentative de contrôle du média Internet comme jamais il n’y eu auparavant – média Internet qui je le rappelle – tends à se populariser et va s’immiscer chaque jour une peu plus dans nos vies. L’affaire de Wikileaks déborde bien sur une affaire de démocratie et de liberté pour tous.
Mais laissons P. Chapaz nous expliquer cela.

Pierre Chapaz et Wikileaks à la conférence web10

Julian Assange est il un violeur en cavale ?

Évidemment la loi américaine et internationale ne permets pas d’arrêter quelqu’un pour avoir transmis quelques dossiers compromettants sur le net ( pas encore…) alors on traine M.Assange (les médias surtout) dans la boue en lui faisant porter la casquette de violeur – Vraiment ? Vérifions cela ensemble – voici une explication sur une chaine anglaise de cette histoire ( pas de sous titre désolé..) – le présentateur qui n’est ouvertement pas pour Julian Assange démontre par A+B la pauvreté des arguments contre ce dernier.

D’autres comme Jean-marc Manach observateur aguerrit et rédacteur en chef du journal en ligne OWNI nous explique comment nous en sommes arrivée là et nous donne quelques clés dénonçant la crise de la presse et notamment le laxisme certains journalistes.

affaire à suivre.. à peine je finis de rédiger cet article que je découvre sur Twitter la riposte et le nouveau projet des dissidents de wikileaksopenleaks.org – sorte de site parallèle au wiki premier du nom.. et béé !!

openleaks logo

Nous voila plonger dans le capitalisme relationnel

décembre 10, 2010 § Poster un commentaire

En voilà une qui commence à me plaire en ce moment – Tara HUNT, auteure plébiscitée de l’effet whuffie qui cartonne une peu partout sur « ze blogoshère marketo high-tech » s’inspire du roman de science-fiction « dans la dêche au royaume enchanté« (de Cory DOCTOROW blogueur sur boing boing) pour nous pondre ses thèses sur l’effet whuffie.

Celle-ci reprends l’idée que les relations humaine peuvent être mesurée par une monnaie que l’on appellerait le whuffie – sorte de points de réputations selon nos actions envers notre entourage. Super ! Dorénavant, nous pourrons monétiser nos échanges et tirer un trait définitif sur la naïveté où même le don simple et GRATUIT ! Déjà que l’hypocrisie était à la mode.

Exemple : J’ai un point de whuffie ce matin – je ramasse un papier par terre qq1 me voit – hop me voilà à 2 points – je vole une sac hop je descends à découvert de 3 points.. (Tout dépends bien entendu à qui l’on vole le sac..) bref – c’est une sorte de pagerank mais pour la notation des individus – leurs agissements sur le bien et le mal qu’ils font autour d’eux. Une notation en temps réel des individus sur leurs – bienvenue à l’heure du porte-monnaie relationnel.

Vendre son âme au diable ?#whuffie factor

Parce qu’elle est belle cette idée de whuffie, mais n’oublions pas qu’il s’agit de science-fiction – que l’auteur (C.DOCTOROW) nous mets en garde sur les dérives de tels ou tels finalités. Qu’avec des idées de la sorte on peux vite se retrouver dans une « dictature de l’égo ». Il serait peut-être temps de se dire que la réputation ne fait pas tout non ? Car dans le monde de Doctorow, les individus s’ennuient à mourir ( ce qu’il n’arrivent mm plus d’ailleurs car l’humain à trouver un remède à la mort..) et rafistole le parc d’attraction Disneyland pour s’occuper.

doctorow dans la deche au royaume enchante

Bien sur, Tara, tout cela n’est qu’une mise sur papier du concept des relations humaines à l’heure du digital – un schéma pour nous aider à mettre en valeur notre « capital social« . Mais comme le précise l’itw ci-jointe – pourquoi vouloir appliquer une idée si capitaliste aux relations humaines ? N’est-ce que le dessein d’un monde tracé à l’avance ? je ne le souhaite pas – cependant, il parait que le capitalisme s’octroie tout

Alors Tara t’es bien gentille mais trouve une autre façon de vendre tes papiers.

« Tu sais que les grands ceux qu’on sera jamais suivent leurs chaussures sans rien regarder, nous piétineraient même, tranquilles pour un peu… tout ça parce qu »on s’aime, qu’on vit pas comme eux » – Renaud

Into the wild – Web

décembre 9, 2010 § Poster un commentaire

Appréhender Internet comme un territoire digital à conquérir est une façon perspicace de voir les choses. #merci Cyroul

C’est par ce propos quel je souhaite faire un parallèle qui fera l’objet de ce billet.

L‘explorateur en herbe du monde digital peut-être comparé au héros du film « Into the wild ». pas dans le fond qui ne traite pas du même sujet ni du même sentiment de révolte face aux hommes, le tout mêlé à l’envie de liberté qui le hante en continu ainsi que la quête de soi..

Mais dans la forme, ou ce jeune loup part dans un territoire inconnu et n’étant que peu préparé se retrouve coincé dans une espèce de bus magique à l’arrêt #sanslesroues ou ça caille sévère.

C’est un peu ce que doivent ressentir parfois, je pense, pas mal d’explorateurs qui étant mal préparé se retrouvent à grignoter une saleté de racine qui va leur bousiller l’intestin et leur mettre une droule d’enfer.

Ceci étant dit, l‘internet est quand même bien plus peuplé que l’Alaska mais c’était surtout pour le plaisir de faire une comparaison..

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de décembre, 2010 à Etat des faits.