Nous sommes Internet

mars 20, 2011 § Poster un commentaire

technologie - nlif generator

technologie-141010-110303-512 - by nLif

 

Le proverbe qui prétend « si tu n’as rien à dire, alors tais-toi… » peux s’appliquer assez facilement sur les réseaux sociaux aujourd’hui. En effet, je regardais il y a peu de temps le Ted consacré à Kevin Kelly et son dernier ouvrage intitulé « What technology wants« . Cet ouvrage qui reprends la théorie de l’évolution de Darwin et la reconsidère sous un autre point de vue est intéréssant sous pas mal d’angles.

« What technology wants « 

Voici ce que j’ai retenu de cette conférence (je n’ai malheureusement pas encore lu le livre – je reste bloqué sur le gène égoïste de Dawkins..)

  • Le point de vue que la technologie copie la théorie de l’évolution découvertes par Darwin –  via la mémétique si j’ai tout bien compris comme il faut.
  • Le point de vue que la technologie ne connait pas l’extinction comme une espèce vivante pourrait le faire.
  • Le point de vue que la technologie permet d’accélérer l’évolution/l’extinction de ceux qui la contrôle – dans le sens ou elle permet d’augmenter les chances de faire des choses (ex se déplacer – communiquer..)
  • Le point de vue que la technologie à toujours existé depuis le Bing bang et que celle-ci se confonds même à l’évolution et que cette technologie est fondamentalement neutre –  elle se contente d’exister un point c’est tout.
  • K. Kelly place même la technologie comme une branche à part de la vie – en tant que classe d’espèce à part entière – en ce point – je le trouve un peu trop réjoui. (+ de détails dans la vidéo)

http://video.ted.com/assets/player/swf/EmbedPlayer.swf
je vous recommande néanmoins de visionner la vidéo pour vous faire votre propre avis sur la question. Perso, je le répète et trouve Kevin Kelly un peu trop enthousiaste sur ce sujet mais bon.. Pas assez sceptique à mon goût, mais force est de constater qu’il n’a pas fondamentalement tort et que je le rejoins sur de très nombreux points.

La technologie est neutre et elle accélère l’évolution de l’espèce.

Alors en considérant que  technologie accélère l’évolution – on est obligé de constater qu’elle accèlère aussi son extinction (l’évolution dans le sens opposé).  C’est d’ailleurs tout l’enjeu d’un film comme « idiocracy » – dans lequels les gens sont devenus tellement accrocs des messages publicitaires et des médias de toutes sortes, qu’ils en sont même devenus boulimiques et forcement très cons. D’ailleurs dans ce film seuls les plus idiots se reproduisent ce qui poussent l’humanité vers un niveau de crétinerie encore jamais atteints.

Ainsi ma conclusion serait de dire qu’il est inutile de se focaliser sur les technologies si l’on n’en comprends pas l’usage.

Si je prends l’exemple de Facebook qui ressemble, selon moi, de plus en plus à un hall de gare. Que faire ? Personne  n’as encore assez de recul sur ces technos et il est difficile d’être vraiment à l’aise avec ces outils. Mais, il est important de bien cerner l’essentiel : l‘utilisation quotidienne et basique de Facebook pour Facebook ne nous rendra pas plus intelligent.

Internet est un média différent

IL est inutile de le consommer comme un média de l’ancien temps – comme une télé. Et comme le prétendais manosolo dans une de ses tribune, « le problème est que les gens, en plus d’être curieux comme des pierres vont sur le net pour voir ou revoir ce qui est passé à la télé » (c’est ici : http://www.manosolo.net/public/editos.php)  Je pense qu’il est plus intéressant d’aborder les technos comme des outils et qu’il est capital de s’en servir comme des moyens pour aboutir à ce que l’on cherche vraiment, pas comme une fin en soi.

Internet n’est pas une fin en soi – nous sommes Internet

Il faut de l’organisation  pour être efficace sur le web. Plus les technos évoluent, plus je me rends compte qu’il faut, pour suivre la cadence et digérer un chouilla  du contenu qu’offre le web – une organisation en béton. Pas besoin de faire de plans mais il faut de la méthode et seule cette méthode et l’utilisation d’outil nous permettra de survivre dans cette jungle et  d’être vraiment efficace sur le web. (ex utiliser Delicious pour ses bookmarks – Netvibes pour ses fluxs rss…)

Mais, il est surtout important de considérer et de rappeler qu‘Internet n’est pas une fin en soi, ce n’est pas une télé nouvelle génération, « nous sommes Internet ». derrière chaque écran et profil, il y a des gens, alors pourquoi ne pas utiliser cette merveilleuse technologie moderne pour s’ouvrir davantage aux autres et tenter de nouvelles expériences.de nombreux exemples et possibilités existent déjà (couchsurfing, meetup…)

Ne pas s’enfermer dans une oisiveté numérique et profiter de l’avantage du bénéfice des technologies pour créer quelque chose de neuf qui favorisera la rencontre vers l’autre, car comme je le répète Internet n’est pas une fin en soi car la technologie ne compte que si l’on a quelque chose à dire.

Publicités

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de mars, 2011 à Etat des faits.