Guide pour commencer une analyse web

août 24, 2011 § Poster un commentaire

Analyser les stats d’un site web prends du temps. Pour cela je vous ai concocté un petit guide pour débuter une analyse web (ce n’est que la première partie). Je me suis inspiré de l’article d’Avinash Kaushik – évangliste web analyse chez Google – en essayant tant bien que mal de simplifier au maximum l’article quitte à y sacrifier quelque peu sa substantifique moelle.. Mais bon, cela aura le mérite d’être un peu plus clair pour tous. Pas d’inquiétude, je vous ai mis l’article complet si vous voulez en savoir plus.

1 – Comprendre le contexte – Visiter / tester  et revisiter le site sur lequel on va avoir à travailler :

J’’imagine que votre client ne s’est pas donné la peine de vous présenter le contexte de l’entreprise ou de la situation.. ou ne l’a fait que d’une façon très.. comment dire .. à lui ? Idem pour votre boss. Tout va bien alors ! Voilà ce que je vous recommande.

Prendre des notes sur un calepin et noter ce que l’on aime, ce qui peut être amélioré. Ne pas hésiter à passer du temps sur cette étape trop souvent zappée par manque de temps… Il faut se mettre à la place de l’utilisateur car c’est est une étape essentielle si l’on veut comprendre les données qui arriveront plus tard. Prendre le temps est nécessaire et cela vous évitera d’en perdre.. du temps !

Après coup – vous devez être capable à minima de répondre à ces deux questions :

Quel est l’objectif de conversion principal du site ?
Citer deux ou trois étapes intermédiaires de conversions ou micros-conversions pour le site.

2 – Filtrer les données brouillons : Créer un filtre qui enlève l’adresse IP en interne (et la sienne)

Cela permettra d’identifier le trafic réel et ne faussera pas les stats. Attention, cela baissera les stats aussi et probablement les performances du site. A faire dès le début et pas en cours de route (sinon on se fait taper sur les doigts. ) – merci à Goopilation pour cet article très clair sur le sujet – à noter que la démarche est « sensiblement » identique pour la nouvelle version Google analytics.

filtrer Google analytics

Nouvellle version des filtres Google analytics

3 – Analyser les sources de trafic et évaluer la stratégie d’acquisition de trafic.

Connaître les sources de trafic est essentiel. Sans se plonger dans l’analyse profonde et complexe des sources de trafic. Comprendre globalement d’où provient le trafic permettra de comprendre l’écosystème et sera un levier pour évaluer la bonne santé du site.

Voici un exemple d’équilibre proposé par Avinash d’Occam’s razor (kaushik.net).

  • 40% to 50% : Pour le référencement naturel
  • 20% or so Direct Traffic : Souvent du trafic non reconnu
  • 20% to 30% Referring Sites : Les fameux backlinks
  • 10% Campaigns  : Recruter des nouveaux visiteurs – c’est important quand même.

4 – Évaluer la loyauté / fidélité de vos visiteurs :

Créer plusieurs segments avancés :

– Nombre de visites > 1 : ce segment vous permettra de connaître la proportion les visiteurs qui reviennent sur  le site, de savoir combien de temps ils passent sur votre site, bref, cela vous servira à affiner vos stats.

– Temps passé >1minute : Pour identifier, les visiteurs curieux qui explorent davantage le site (et qui bien souvent vont au delà de la première page).

Une fois le site appréhendé dans sa globalité, les proportions des sources de trafic comprises et le comportement des visiteurs vérifiés. Nous sommes à même de comprendre une bonne partie du projet auquel nous confrontés. Il faut maintenant proposer des solutions envisageables.

5 – Réparer ce qui peut-être fait rapidement ou ce qui devient première nécessité

ex : « Repérer et réparer les pages de destinations avec un fort taux de rebond ».

Pour les identifier : il suffit de jeter un œil dans la section contenu des pages et de modifier l’affichage et sélectionnant le critère ‘taux de rebond’

Cela vous donnera une bonne idée des pages qui performent ou pas. En vérifiant les mots clés sur chacune de ces pages (en rouge), vous saurez les mots clés qui n’amènent qu’un trafic de mauvaise qualité (le taux rebond étant le pourcentage d’internautes quittant votre page sans prendre la peine d’en voir une autre). Cela est peut-être du à une mauvais design, une absence (ou trop forte concentration) d’infos.

Bref.. c’est à analyser plus en détail mais un taux de rebond élevé est rarement un bon signe d’engagement de la part de votre audience (sauf si la page est clé et qu’elle corresponds exactement à ce que l‘utilisateur cherche)

Voilà pour aujourd’hui. cela devrait déjà donner de la matière à travailler sur pas mal de sites. 🙂

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Guide pour commencer une analyse web à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :