limites, enjeux et usage de la technologie

août 20, 2012 § 2 Commentaires

Lors de mon dernier covoiturage vers Berlin (très chouette ville au demeurant…), je discutais avec un « companero » qui m’expliquait ne prendre que des photos argentiques plutôt que de suivre la tendance globale et de faire « comme tout le monde » du shoot numérique.  Il me racontait alors sa chambre noire à éclairage rouge et le processus de transformation photographique, plus proche du rituel d’alchimie que du simple développement de pellicule que l’on donne au laboratoire de développement photo. En effet, la photo argentique, ça a son charme surtout quand on fait tout soi-même et on a la main sur la réalisation de ses clichés – comme la photo numérique me direz-vous, mais bon tremper les photos, les agrandir à la main (le contact avec la matière..) c’est quand même bien différent que de se coltiner des heures de photoshop (ou de GIMP) et de finir les yeux éclatés à 5 plombes du mat (je noircis le tableau moi ?).  Bref, tout ça pour vous dire que je me suis rendu compte d’une chose au sujet de la technologie.

On pense souvent qu’une technologie est foutue car dépassée par ses consoeurs plus « jeunes et jolies ». Mais il y a je pense quelques critères à évaluer avant toute chose.

– Quel est l’usage de cette dernière (comment l’utilise t’on ?) =>   ex : Facebook pour de la veille, du réseautage ou glander au boulot ?

– Quel est le but de cet outil (A quoi sert il ?) => Pourquoi faire ? – me connecter – m’informer..

A mon sens, cela permet de relativiser sur le sens des outils que l’on nous propose et désacralise un peu certains outils à la mode (ex le livre numérique.. / livre ancien) ou encore (art numérique / peinture sur toile) pour ne citer que ces deux exemples que j’espère concret.

toi aussi deviens jeune et jolie

Ici, la photo argentique est considérée comme morte est enterrée car remplacée par sa grande soeur plus « compétitive » et moins coûteuse, la photographie numérique. Or Baptise (le companero) l’utilisait toujours pour ce charme et cet effet que le numérique ne reproduisait pas. Je pense qu’il y a par ailleurs des limites au numérique. ce serait d’ailleurs intéressant de les définir.

Par exemple les constats suivants :

– Etre ensemble est différent d »être connecté ensemble sur le même réseau. (limite du réseau social virtuel ?)

– Avoir accès aux informations que l’on nous donne ne signifie pas être en mesure de les comprendre. (limite de la recherche #Google)

Bref, tout ça pour dire, prenons du recul sur nos outils, comme je l’ai déjà évoqué, quand la sage pointe la lune, l’imbécile regarde le doigts

Pis soyez clément, je ne fais que de la sociologie de comptoir. Je n’ai pas beaucoup de temps pour écrire. Si vous avez des remarques elles seront bien accueillies 🙂

Publicités

Tagué :, , , ,

§ 2 réponses à limites, enjeux et usage de la technologie

  • Audrey dit :

    Tres interressant cet article. Effectivement tourtes les anciennes technologies ne sont pas à mettre au placard, mais la j étais quand même en train de m énerver à écrire un texto depuis un vieux Motorola pardon mais une fois qu on a goûté à l iPhone faudra que l on m explique s il y a un charme particulier à utiliser les vieilles touches qui font clic clic.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement limites, enjeux et usage de la technologie à Etat des faits.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :